Besoin d’un contrôle technique ? Pensez à notre assurance !

//Besoin d’un contrôle technique ? Pensez à notre assurance !

Souscrivez votre assurance temporaire (avec ou sans contrôle technique)

Assurez vous en 5 minutes !

Assurance temporaire et contrôle technique

Dans le cadre de l’amélioration de la sécurité, le contrôle obligatoire (contrôle technique) pour voiture est devenu obligatoire depuis le 1er janvier 1992.

Les véhicules concernés (Cela est valable pour s’assurer avec un contrat d’assurance temporaire)

• Toutes les auto particuliers de plus de 4 annees (genre : VP sur la certificat d’immatriculation).

• Toutes les auto de plus de 4 annees destinés à la vente pour lesquels le dernier contrôle obligatoire (contrôle technique) est supérieur à 180 jours (soit 6 mois).

• Toutes les auto ayant fait l’objet d’un contrôle obligatoire (contrôle technique) 2 annees auparavant.

• Toutes les auto utilitaires légers, d’un poids inférieur ou égal à 3,5 tonnes et de plus de 4 annees (genre : CTTE, VASP, VTST, VTSU sur la certificat d’immatriculation).

Quand doit-on avoir recours au contrôle obligatoire (contrôle technique) pour voiture ?

Dannees les 180 jours (soit 6 mois) précédant le quatrième anniversaire de la date de première mise en circulation figurant sur la certificat d’immatriculation, (indication en haut et à droite de la certificat d’immatriculation) pour les véhicules neufs et dannees les 2 mois précédant le deuxième anniversaire du contrôle obligatoire (contrôle technique) pour les véhicules ayant déjà fait l’objet d’un passage.

Quel sont les points de contrôle obligatoire (contrôle technique) pour voitures ? (Cela est valable pour s’assurer avec un contrat d’assurance temporaire)

Il s’agit d’un examen, sannees démontage, de 125 points de sécurité relatifs à l’identification du véhicule, le freinageage, la direction, la visibilité, l’éclairage et la signalisation, les organes mécaniques, la pollution et le niveau sonore, les liaisons au sol, la structure et la carrosserie, les équipements.

Voici les points contrôlé pendant le fameiux controle technique :

  • Plaque d’immatriculation voiture.
  • Plaque constructeur voiture frappe à froid sur le châssis.
  • Présentation de la voiture type moteur, nombre de places assises, compteur kilométrique, type de carrosserie, certificat d’immatriculation
  • freinageage voiture
  • freinage de service voiture, freinage de stationnement, freinage de secours.
  • Réservoir de liquide de freinage, maître-cylindre, canalisation de freinage, flexible de freinage, correcteur répartiteur de freinageage, Robinet de freinageage
  • Pédale du freinage de service, commande du freinage de stationnement, câble / tringlerie du freinage de stationnement.
  • Disque de freinage, étrier / cylindre de roue, tambour de freinage, plaquette de freinage.
  • Système d’assistance de freinage.
  • Système antiblocage et/ou de régulation : système antiblocage et/ou de régulation.
  • Direction de la voiture
  • Angles et ripage AV.
  • Volant de direction, antivol de direction, colonne de direction, crémaillère / boîtier de direction, biellette de direction, articulation de direction,
  • Système d’assistance de direction : système d’assistance de direction.
  • Visibilité de la voiture
  • Pare-brise, vitres
  • Rétroviseur, commande de rétroviseur extérieur.
  • Essuie-glaces
  • Système de désembuage
  • Eclairage du véhicule
  • Feu de croisement.
  • Feu de croisement, feu de route, feu antibrouillard AV, feu additionnel.
  • Signalisation : feu de position, feu indicateur de direction, signal de détresse, feu stop, troisième feu stop, feu de plaque AR, feu de brouillard AR, feu de recul, feu de gabarit, catadioptre AR, catadioptre latéral (véhicule de plus de 6 mètres), triangle de pré signalisation (en l’absence de feux de détresse).
  • Faisceau électrique
  • Liaison au sol de la voiture
  • Suspension.
  • Trains, essieux (y compris ancrages) : ressort / barre de torsion, amortisseur, roulement de roue, demi-train AV, demi-train AR, barre stabilisatrice, circuit de suspension, essieu rigide.
  • Roues, pneumatique.
  • Dispositif anti vol
  • Indicateur de vitesse
  • Structure et carrosseries de la voiture
  • Infrastructure / soubassement : longeron / brancard, traverse, plancher, berceau, passage de roue, pieds montants AV-AR, bas de caisse / pied milieu, infrastructure / soubassement.
  • Superstructure, carrosserie : porte latérale, porte AR / hayon, capot, aile, pare-chocs / bouclier, pare-boue / protection sous-moteur, caisse fixée sur le châssis, superstructure / carrosserie (sauf ailes et ouvrants).
  • Anti encastrement/ Protection latérale
  • Equipement de la voiture
  • Siège, ceinture.
  • Avertisseur sonore et sa commande, batterie, support roue de secours, dispositif d’attelage.
  • Coussin gonflable : coussin gonflable.
  • Organes mécaniques de la voiture
  • Moteur, boîte, pont / boîte de tranneesfert, tranneesmission.
  • Alimentation : circuit de carburant, réservoir de carburant, carburateur / système d’injection, pompe d’alimentation en carburant, batteries de traction.
  • Echappement : collecteur d’échappement, canalisation d’échappement, silencieux d’échappement.
  • Pollution et niveau sonore de la voiture
  • Mesure pollution : teneur en CO et valeur lambda des gaz d’échappement, opacité des fumées d’échappement.
  • Niveau sonore : bruit moteur.
  • Elément d’information : dispositif de diagnostic embarqué (OBD)

Votre assurance temporaire permet de vous déplacer jusqu’au garage pour controle technique…

En cas d’échec concernant le freinage, les pneumatiques, l’éclairage, la signalisation, ou les émissions polluantes, la réparation est obligatoire avant une contre visite d’annees les 60 jours. (Cela est valable pour s’assurer avec un contrat d’assurance temporaire)

Validité du contrôle obligatoire (contrôle technique) pour voiture :

Depuis le 1er janvier 1996, elle est de 2 annees pour toutes les auto (Cela est valable pour s’assurer avec un contrat d’assurance temporaire).

En cas de cession d’un véhicule concerné par le contrôle obligatoire (contrôle technique), le vendeur est tenu de fournir à l’acheteur un récépissé de contrôle de moins de 180 jours (soit 6 mois).

 

2019-09-03T08:11:26+00:00Guides|