Que faire en cas accident avec notre assurance ?

//Que faire en cas accident avec notre assurance ?

Souscrivez une assurance qui vous couvrira en cas d’accident dès maintenant

Assurez vous en 5 minutes !

Remplir un constat amiable n’est certes pas un moment agréable. Il s’agit pourtant d’une étape indispensable par laquelle vous devez passer si vous avez un accident. Il permet de rendre compte des circonstances de l’accident et aider ainsi l’assureur à déterminer les différentes responsabilités et les indemnités à verser. Voici tout ce que vous devez savoir sur le constat amiable avec une assurance provisoire.

Assurance temporaire et accident : comment faire ?

Que votre assurance automobile soit classique ou temporaire, vous serez toujours obligé de remplir le constat amiable en cas d’accident. La procédure à suivre sera toujours la même. En fait il n’y a aucune différence si vous avez souscrit une assurance provisoire auto ! En cas de sinistre, il faut comme dans n’importe qu’elle situation remplir son constat amiable calmement et sereinement…

La procédure en cas d’accident avec une assurance provisoire de moto, auto et même poids lourd est simple. Voici les points à suivre :

  • Remplir calmement le constat
  • Conserver sa partie de constat
  • Envoyer le constat original à nos bureaux (conserver une copie en cas de perte)
  • Accompagner son en envoi d’une déclaration circonstancié sur papier libre ainsi que vos documents (permis / carte grise si cela n’a pas été fait au préalable).
  • Attendre le retour de nos service pour fixer une date d’expertise du véhicule.
  • Encaisser son chèque !

Quelques explications sur les différentes rubriques du constat amiable

Le constat amiable contient différentes rubriques que vous devez remplir correctement pour espérer obtenir une indemnisation de la part de votre assureur. Les cinq premières rubriques concernent les informations sur l’accident. Elles doivent comporter les informations principales concernant l’accident, le lieu où il a eu lieu et la date. Soyez le plus précis possible. Précisez le nom de la rue, la localité et le pays où l’accident a eu lieu. Mentionné également s’il s’est déroulé au sein d’une agglomération ou en dehors, sur un parking privé ou public. Notez également s’il y a des blessés, des dégâts matériels, etc. N’oubliez pas de mentionner les éventuels témoins de l’accident et leur lien de parenté ou professionnel avec les conducteurs. Précisez s’il s’agit d’un passager ou non.

Les quatre rubriques suivantes sont surtout là pour permettre l’identification de toutes les personnes impliquées dans l’accident, ainsi que les coordonnées des assureurs et les véhicules impliqués. Les informations à rubriquesmettre dans ces rubriques sont celles qui se trouvent sur le permis de conduire, l’attestation d’assurance et la carte grise. Pour éviter les litiges, pensez à vérifier l’exactitude des informations fournies par l’autre partie.

Les rubriques 10 et 11 doivent donner des indications sur le point de choc initial et les dégâts apparents lors de l’accident. La rubrique suivante détaille les circonstances de l’accident. Vient ensuite la rubrique sur le croquis. Quand vous la remplissez, mentionner quelques détails comme la direction des voitures, les voies de circulation, les éventuels panneaux de signalisation routière présents et la signalisation au sol. La rubrique 14 concerne les différentes observations que vous souhaitez faire, et que vous n’avez pas pu préciser dans la rubrique 12. La dernière rubrique doit comporter la signature des deux parties. N’oubliez pas de faire signer le constat par l’autre conducteur. S’il ne le fait pas, le constat ne sera pas valide.

10 astuces pour bien remplir son constat

CONSTAT AMIABLE BIEN COMPLÉTÉ, ACCIDENT BIEN GÉRÉ !

  1. Notez toutes les observations importantes au recto du constat, le verso n’a PAS de valeur contradictoire.
  2. Utilisez 1 seul constat et complétez-le à l’aide d’un stylo à bille (appuyez fort pour marquer l’ensemble des volets !)
  3. Notez toujours si vous avez été blessé, même légèrement car cela peut s’aggraver par la suite.
  4. N’oubliez pas de noter les coordonnées des témoins ayant assisté à l’accident.
  5. Cochez uniquement la case qui correspond exactement à votre situation au moment du choc. Pas d’approximation !
  6. Reportez le nombre total de cases cochées.
  7. Dessinez le croquis avec soin, notez le nom des rues, la direction des véhicules, les lignes blanches, la signalisation (stop, sens interdit…)…
  8. Remplissez « observations » car cette case permet de préciser les circonstances réelles de l’accrochage
  9. Signez le constat qu’une fois entièrement rempli et seulement si vous êtes d’accord avec toutes les mentions qui y sont notées.
  10. Pensez à prendre des photos des lieux, de la situation des véhicules (appareil photos ou téléphone).

Les dernières précisions sur le constat amiable

Dans certains cas, il arrive que les deux conducteurs ne soient pas d’accord sur les circonstances de l’accident. Le fait d’être en désaccord avec l’autre partie ne vous exempte pas de remplir le constat amiable. Remplissez toujours le constat, et ce, sans chercher à faire des compromis. Notez toutefois de manière précise les différents points de désaccord. Vous pouvez ajouter des explications complémentaires sur le verso du constat. Le verso du constat amiable est destiné à accueillir tous les éléments qui sont susceptibles d’aider l’assurance à accélérer le traitement du dossier. Pour éviter les malentendus, veillez toujours à écrire de manière lisible. Si après le constat, votre voiture est conduite dans un garage, mentionnez clairement l’adresse exacte du garage pour accélérer l’expertise. Attendez cette expertise avant de procéder aux différentes réparations.

A noter : Si vous avez créer votre assurance temporaire en ligne, la procédure est EXACTEMENT la même…

2019-09-03T09:05:18+00:00En cas d'accident|